Louis Petigars de la Guérinière et Jeanne Brisard puis Estienne de la Guérinière et Anne Poncet (1622-1689)

Rois de France dans la période: Louis XIII le Juste (1610-1643), Louis XIV le Grand (1643-1715)


Louis Petigars, seigneur de la Guérinière (Inhumé en l'église de Saint Jean de la Forêt) était l’écuyer de Madame la duchesse de Montpensier. Les brevets originaux sur parchemin octroyant leurs charges à Louis et Estienne de la Guérinière, son fils, signés de Gaston d’Orléans, de Mademoiselle, sa fille, et du Roi, furent longtemps conservés aux archives de Saint Hilaire (l’ensemble de ces archives disparurent entre 1945 et 1960). Louis de la Guérinière reçut son Brevet de Maître d'hôtel de Madame la duchesse d'Orléans à Paris le 5 novembre 1626 et celui de Maître d'hôtel de Mademoiselle, fille de Gaston duc d'Orléans le 10 juillet 1627. Estienne son fils (voir ci-dessous) suivit la voie de son père et obtint les brevets de Maître d’Hôtel de Gaston d’Orléans (en date du 16 août 1635), de Maître d’Hôtel de Madame (en date du 2 juin 1643), de maître d’Hôtel de Mademoiselle (en date du 14 juin 1651) et de Conseiller et Maître d’Hôtel ordinaire du Roi (en date du 5 septembre 1651).

Louis Petigars épousa le 28 janvier 1597 (contrat passé devant Chedieu, notaire à Bellême) Jeanne de Brisard (Inhumée le 27 juin 1659 – Saint Jean de la Forêt). Jeanne de Brisard testa le 4 décembre 1657: elle demandait à être inhumée en l’église de Saint Jean de la Forêt, près de son mari. Elle exprimait aussi le désir que trois messes soient célébrées, chaque semaine, à perpétuité, pour le repos de son âme et de celle de Louis son époux, léguant à cet effet 75 livres tournois de rente. Elle léguait par le même acte, 25 livres de rente à la maladrerie de Saint Martin du Vieux Bellême et quatre fermes au trésor et fabrique de Saint Jean (Archives nationales, S 4892-93). Il est encore possible de lire cette épitaphe de Jeanne Brisard en se rendant à l’église de Saint Jean de la Forêt : elle est fixée au mur, derrière la porte de l’église.

Ils eurent six enfants : un garçon et cinq filles.

1- Estienne de la Guérinière, l’aîné, seigneur de la Guérinière, de Saint-Jean-de-la-Forêt, de Saint-Hilaire-des-Noyers, du Coudray, de Heurtevant et du Bruslé.  Ecuyer, Capitaine au régiment de Navarre, Conseiller Secrétaire du Roi maison et couronne de France. Maître d'Hôtel Ordinaire du Roi, de Madame et de Mademoiselle (Inhumé le 14 septembre 1661 – Saint Jean de la Fôret). Estienne épousa Anne Poncet ou Pousset. De cette union naquirent deux filles :

a- Marie-Anne Angélique de la Guérinière, la cadette, baptisée en 1659 à Saint Hilaire des Noyers, mariée avec Jean, Henry LE JAU, sieur de Chamberjot. De cette union naquirent deux enfans : Jean LE JAU, sieur de Chamberjot  et Auguste, Jean, Henry LE JAU, seigneur du Coudray

b-Jeanne de la Guérinière, l’aînée, baptisée à Saint Hilaire en 1656 (Inhumée en l'église Saint-Séverin, Paris 5ème). Jeanne épousa Alexandre de Chaumont le 3 janvier 1689 (voir onglets Chaumont-1, Chaumont-2)

2- Anne de la Guérinière, dame du Plessis et de Frétigny (Inhumée le 6 octobre 1661 à Saint Jean de la Forêt). Anne, qui avait reçu Saint Hilaire des noyers à la mort de ses parents en 1659,  testa le 2 octobre 1661. Comme ses parents, elle voulait être inhumée à Saint Jean de la Forêt. Elle souhaitait aussi qu’il y ait à son service autant de prêtes que faire se pourra et pour luminaires 26 torches tenues par 26 pauvres et qu’il soit fait un huitain solennel à Saint Jean de la Forêt et à Frétigny, et un service chaque jour de l’année, pour quoi elle léguait 1050 livres tournois. Elle léguait en même temps 300 livres au curé et trésorier de Saint Jean de la Forêt pour les pauvres. Elle demandait trois messes chaque semaine en l’église de Saint Hilaire des noyers moyennant 60 livres de rente. Elle donnait 300 livres à cette même église pour aider à la rebâtir et à la lambrisser. Elle léguait à ses sœurs Catherine et Jacqueline, religieuses, 30 livres tournois par an, à Marie la somme de 1000 livres, à Diane, la somme de 6000 livres tournois et à Marie Angélique, sa nièce, fille d’Estienne, la propriété et usufruit de tous ses biens et immeubles dont Saint Hilaire des Noyers, la faisant ainsi sa légataire universelle.

 

guer.jpg

Signature d'Anne et Jeanne de la Guérinière

 

3-     Catherine de la Guérinière, religieuse

4-     Jacqueline de la Guérinière, religieuse. Les archives de Saint Hilaire disposaient, selon Henri Tournoüer, d’un contrat for curieux passé le 12 septembre 1632, entre dame Marie de la Fontaine, abbesse de l’abbaye de Saint Léger de Préaux, ses religieuses, et Jeanne de Brisard, pour l’entrée en religion de Jacqueline. Louis Petigars et Jeanne Brisard s’engageaient, dans ce contrat, à payer à l’abbaye la somme de 700 livres au jour de sa profession, plus 100 livres de pension par an. Jacqueline renonçait pour sa part, à tous droits successifs qui lui pourraient arriver, tant en ligne directe que collatérale, au profit de ses frères et sœurs.

5-  Diane de la Guérinière, mariée à François de Vasconcelles, écuyer, sieur de la Vallée (Décédé le 10 octobre 1641), Inhumé en l'église de Saint Jean de la Forêt - L'inhumation de François de VASCONCELLE ne provient pas des registres paroissiaux de Saint Jean de la Forêt qui ne commencent qu'en 1645, mais de ceux de Saint Germain des Grois qui mentionnent : "Le dixième jour d'octobre 1641 est décédé François de VASCONCELLE écuyer sieur de la Vallée et a été inhumé dans l'église de Saint Jean de la Forêt."

6- Marie de la Guérinière, mariée le 16 mai 1645 à Saint Germain des Grois avec Charles de Brisard, écuyer sieur du Mesnil, demeurant à « La Brosse » paroisse de Saint Ouen la Cour (mort en1693). Les Parents de Charles de Brisard étaient: Jacques Brisard, seigneur de Beaurepos, de la Moussetière, et de Mesleray &  Anne du Portail. Charles de Brisard s’est présenté (page 103, numéro 84 dans « Roles du ban et de l’arrière-ban du Perche ». De cette union naquirent :

·         Charles de Brisard 1647

·         Estienne de Brisard, sieur de La Brosse 1647-1701 (les descendants actuels d’Estienne de Brisard qui avait épousé Renée le Breton ont été identifiés – voir : http://gw5.geneanet.org/index.php3?b=vprodhomme

·         Jacques de Brisard 1658

·         Marie, Anne de Brisard 1661

.         Jacqueline de Brisard

7- Adrianne de LA GUÉRINIÈRE


 Le 17 avril 1638, Louis Petigars et Jeanne Brisard cédèrent à leur fils Estienne de la Guérinière, moyennant la somme de 7600 livres, la seigneurie de Saint Jean, la ferme du Bruslé et le moulin de Saint Hilaire mais conservèrent jusqu’à leur mort la seigneurie de Saint Hilaire des Noyers. Aux termes dudit contrat, les vendeurs tenaient quitte l’acquéreur de la somme de 4000 livres que ledit acquéreur avait laissée en garde entre les mains de Louis Petigars de la Guérinière, lors d’un voyage en Italie.  Estienne de la Guérinière rendit aveu de ses terres de saint Jean, du bruslé et de la Chevallerie, le 20 décembre 1647 (Archives nationales, P 874 2 691)

Anne Poncet, veuve d’Estienne de la Guérinière, demeura avec ses filles, rue Haute-Feuille, paroisse Saint Severin, mais elle n’est pas présente dans « Roles du ban et de l’arrière-ban du Perche ». Elle s’est faire représentée par Maître Pierre Rouche, notaire à Bellême. Anne Poncet a probablement quitté Saint Hilaire des Noyers pour Paris après le décés de son époux survenu en 1661. Il est étonnant de constater que l’article la concernant la déclare garde-noble tutrice de trois filles : Angélique, Jeanne et Anne de la Guérinière, alors que le registre des baptêmes des Saint Hilaire des Noyers contient seulement les baptêmes de Jeanne en 1656 et de Marie Anne Angélique en 1659. S’agit-il d’un erreur, ou d’une troisième fille baptisée à Paris et morte jeune ?

Le 10 mai 1684 eut lieu le partage des successions d’Estienne de la Guérinière et de ses sœurs, dames Catherine et Anne de la Guérinière, arrêté entre messire Jean Henri Le Jau et dame Marie Anne Angélique de la Guérinière son épouse et demoiselle Jeanne de la Guérinière (acte passé devant Gilles et Le Boucher, notaires au Châtelet de Paris).

Jeanne épousa le 3 janvier 1689 Alexandre, marquis de Chaumont. Par cette union, les terres de Saint Jean de la Forêt et de Saint Hilaire des Noyers passèrent chez les Chaumont-Quitry.

demoiselle.jpg

Anne Marie Louise d'Orléans, Duchesse de Montpensier

Anne Marie Louise d'Orléans dite la Grande Mademoiselle (née le 29 mai 1627 et est morte le 3 avril 1693. Elle était la petite-fille du roi Henri IV. Fille de Gaston d'Orléans et de Marie de Bourbon, duchesse de Montpensier, elle était la cousine germaine de Louis XIV.

gaston-orleans.jpg

Gaston Jean Baptiste de France 

Gaston Jean Baptiste de France est né le 24 avril 1608 à Fontainebleau et est mort le 2 février1660 à Blois. Il était duc d'Orléans, parfois nommé Gaston d'Orléans. Troisième fils d'Henri IV (1553-1610) et de Marie de Médicis, il est fils de France, prince du sang, de la branche des Bourbon (dynastie capétienne).

Benjamin du roi Louis XIII, à la mort de Nicolas de France (1607-1611), deuxième fils d'Henri IV, Gaston devient l'éternel second. Titré duc d'Anjou, comme plus proche héritier du trône, il est aussi appelé Monsieur (titre conféré au frère du Roi), puis (à partir de 1643) le Grand Monsieur par opposition au Petit Monsieur, Philippe, son neveu, frère de Louis XIV.