64.jpg

Les deux châteaux - photographie prise du bief

(carte postale postèrieure à 1910)

86.jpg

Photographie du nouveau château (face sud) datant de 1895

A noter qu'aucun des travaux réalisés entre 1900 et 1910 n'avait été encore réalisé i.e. aucun parement de briques, absence du troisème niveau sur la façade est (photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

000025.JPG

La moisson dans les champs de Saint Hilaire des Noyers

A noter la chapelle dans le trou de la haie (photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

000015.JPG

La chapelle et le vieux château vers 1900

A noter que le chemin, permettant aux vaches de la ferme de s'abreuver dans le bief et entouré de barrières blanches, peut être très bien observé sur cette photographie (photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

34.jpg

Le vieux château (face nord) vers 1947

(photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville

101-1884.jpg

La chapelle de Saint Hilaire des Noyers (face est) vers 1900

(photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

000023.JPG

Le bief et la maison du pêcheur vers 1900

(photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

95.jpg

Une voiture devant le château (circa 1900)

On notera la présence des "pins de Saint Hilaire" entre le nouveau château et le vieux château (plantés par le Baron des Chesnes), disparus en 1900 et qui ont fait l'objet du poème d'Henri de Broc (5 septembre 1900)

(photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

41.jpg

Nouveau château (face sud)

(photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville - circa 1947)

65.jpg

Nouveau Château (face nord)

(carte postale postèrieure à 1910)

60.jpg

Grand salon de Saint Hilaire des Noyers vers 1910

62.jpg

La maison des métiers (premier plan, détruite dans les années 70 - garages à la place), les écuries (deuxième plan, sans l'extension construite vers 1910) et le vieux château

Ici encore on notera la présence des "pins de Saint Hilaire" derrière le vieux château

VIERGE.jpg

Vierge de St Hilaire des Noyers

(Notre Dame de Bonne Garde)

Découverte par H. Tournoüer en 1889 dans le talus de la chapelle

(disparue depuis la mort d'Henri Tournoüer)

000085.JPG

La sieste à la maison du pêcheur dans les années 1900

En arrière plan: la maison des métiers (photographie de la collection personnelle de la famille d'Aboville)

 

Château de Saint Hilaire des Noyers

 

F 61340 COLONARD CORUBERT, FRANCE