PIANO1.jpg

BIENNALE.jpg

______________________________________________________________

Information importante

Voir aussi le site spécifique consacré au festival.

Les concerts seront donnés au château de Saint Hilaire des Noyers.

Cependant, selon le nombre de participants, certains concerts pourront être déplacés dans les églises de Corubert ou de Nocé. Cet éventuel changement sera publié dans la presse régionale et communiqué par courriel aux personnes déjà inscrites.

______________________________________________________________

 

Musique et Art : une Explosion de Couleurs 

KANDINSKY.jpg

Le festival international de Saint Hilaire des Noyers a pour ambition d’ouvrir un axe de recherche innovant couvrant l’interface  Musique/Sciences du vivant au travers du piano.

 

Cette année, nous aborderons les mystères de la « synesthésie  musique/couleurs et plus généralement musique/Art ».

 

A
La jonction de la musique et l’art pictural se comprend à travers la « synesthésie » : i.e. l’association des notes/accord/et plus généralement musique à des couleurs et vice-versa,  que d’assez nombreux compositeurs ou artistes ressentent : 
 
Franz Liszt, Olivier Messiaen, Nicolaï Rimsky Korsakov, Jean Sibelius... pour les compositeurs classiques,
Hélène Grimaud... pour les grands interprètes du classique,
Sydney Bechet, Duke Ellington, Michel Petrucciani... pour les compositeurs et grands interprètes du jazz.
 
 
Et l’inverse est vrai pour les peintres ou créateurs d’art plastique : pour n’en citer qu’un : Vassili Kandinsky ne ressentait-il pas de la musique à travers ses peintures ? 
 
Et c’est là où l’on rejoint la recherche : comprendre les neurosciences et les mécanismes du cortex… la musique, et les arts picturaux ou plastique..
   
La synesthésie [du grec syn, avec (union), et aesthesis, (sensation)] est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés.C’est une phénomène qui m’a toujours passionné depuis la plus tendre enfance, ayant personnellement toujours associé une note à une couleur.
 
Et c’est là où l’on rejoint la recherche car tout semble se passer dans notre cortex ! : les zones d’intégration des fréquences musicales (notes) sont proches de celles d’intégration des longueurs d’onde du visible (couleurs). Mais comment? Peut-être trouverons-nous un jour la solution en comprenant la complexité inouïe des voies de signalisation cellulaire intégrant couleur et sons?
 
Dans un environnement de couleurs, nous essayerons donc de mettre à l’honneur quelques musiciens « synesthètes » qui étaient capables de traduire leurs compositions dans une explosion de couleurs.
A
Pr Pierre BRAQUET
Directeur Artistique
_________________________________________________________________

PROGRAMME DE LA SAISON 2013

 

Le festival de piano 2013

est dédié à

 Ruth Laredo-Meckler (1937-2005)

'America's First Lady of the Piano'

larlp1.jpg

Qui était Ruth Laredo Meckler?

Ruth Meckler est né le 20 novembre 1937. Elle était l'aînée des deux filles de Miriam Mondin-Horowitz, professeur de piano et Ben Meckler, professeur d'anglais, à Detroit, au Michigan.
Quand elle avait seulement deux ans, elle était déjà en mesure de jouer Dieu bénisse l'Amérique sur le piano de sa mère, sans être enseigné. Quand elle avait huit ans, sa mère l'a emmenée à un concert de Vladimir Horowitz dans l'Auditorium maçonnique à Detroit. Après le concert, elle a juré de devenir pianiste de concert. Horowitz a joué Scriabine et Laredo était tellement fasciné par cette musique qu'elle a développé une passion de toute une vie pour Scriabine et autres compositeurs russes, y compris Serge Rachmaninov contemporain de Scriabine. 
En 1960, elle s'installe à New York et épouse le violoniste Jaime Laredo, né en Bolivie. Elle l’a connu au Curtis Institute of Music à Philadelphie et ils ont joué ensemble régulièrement jusqu'à leur divorce en 1974.  De leur union est née une fille en 1969, Jennifer, qui est mariée à Paul Watkins, chef d'orchestre et directeur musical de l'English Chamber Orchestra. Elle vit à Londres.Pendant sa grossesse et après la naissance de sa fille, Ruth Laredo a dû réduire le rythme des tournées avec son mari. Désireuse d'enregistrer la musique de Scriabine, elle a approché plusieurs maisons de disques pour l’enregistrement de dix Sonates écrites par le compositeur.  Après le succès remarquable de ce premier enregistrement, elle enregistra les sept autres sonates et devint ainsi la première personne à avoir enregistré l’intégralité des  sonates de Scriabine.
Cette étape marque le début de son succès. Lorsque sa fille était plus âgée, Laredo était prête à reprendre les tournées avec son mari, mais elle fut confrontée à sa volonté de divorcer. Le divorce a été exécuté en 1974 et poussé Ruth Laredo à changer ses objectifs. Elle prit un emploi d'enseignante à l'Université de Yale et accepta l'invitation de Thomas Z. Shepard de CBS Masterworks (qui a été impressionné par les enregistrements de Scriabine), d'enregistrer les œuvres complètes de piano solo de Serge Rachmaninov. En 1981 elle sorti un premier enregistrement des 24 préludes de Rachmaninov (opus 3, no 2) ; puis en 1985 (op. 23) et 1991 (op. 32).  
Ruth Laredo pensait que bon nombre d’éditions de Rachmaninov, couramment utilisées, ne correspondaient pas à celles écrites par le compositeur ; après avoir étudié les manuscrits originaux qu’elle trouva à la bibliothèque du Congrès et dans les archives de Rachmaninov à Washington, D.C. et plus tard aussi dans le Musée Glinka (lors de sa tournée en Russie en 1989), ses soupçons ont été confirmés. Ses nouvelles éditions ont donc été beaucoup plus proches des manuscrits originaux du compositeur. Laredo écrit également des articles pour les revues classiques pianistiques et a organisa des programmes pour la National Public Radio (NPR), et la New York classical radio - WQXR (première audition et Onstage avec Young Concert Artists). La tombe de Ruth Laredo au cimetière Kensico, Valhalla, Westchester County, New York, se situe à quelques mètres de celle de Rachmaninov. L'inscription « An die Musik » fait référence à la chanson préférée de Schubert de Ruth Laredo. En 2000 Laredo apparut dans une scène du film de Woody Allen où elle interprète Rachmaninov.

 

Concert Inaugural (Samedi 11 mai, 20h30 - église de Nocé, et 18 mai 16h30 château de Saint Hilaire des Noyers)
Image9FP.jpg
Image2FP.jpg

Quelques mots sur Jeffrey GRICE

Diplômé de l'université d'Auckland, Jeffrey Grice poursuit ses études de piano à Paris, grâce à une bourse du gouvernement français, et obtient la licence de concert de I'École normale de musique dans la classe de Germaine Mounier. Puis il rencontre Enrique Barenboim, auprès duquel il passe une année en Israël. II suit également les conseils de Charles Rosen et de Florencia Raitzin-Legrand.Jeffrey Grice s'est produit sous la direction de chefs tels Armin Jordan, Michiyoshi Inoue, Wolfgang Doerner, Victor Puhl... En musique de chambre il a été le partenaire des violonistes Alexander Markoff et Alexander Tomescu, des flûtistes Shigenori Kudo et Marya Martin, du violoncelliste Jean-Marie Trotereau (avec lequel il vient d'enregistrer Guy Ropartz, Georges Migot et Debussy chez Integral Classic), du pianiste Laurent Cabasso ou encore des chanteurs comme Mariá Bayo, Anne-Sofie von Otter, Sergueï Leiferkus... L'œuvre the dancer leads the procession de Nigel Keay a été interprété par Jeffrey Grice à Salle Gaveau, Paris en 2007.Jeffrey Grice a enregistré en Europe pour Calliope, Erato et Integral Classic et au Japon pour Sony Classical, Cosmo Village et JVC.Résidant en France depuis de nombreuses années, Jeffrey Grice a été nommé Officier de l'ordre des Arts et des Lettres en 1999.Il a participé au film de Claude Sautet Un cœur en hiver.

 

Danses à travers l'Europe (REPORTE AU VENDREDI 5 JUILLET 20h30)

Image3FP.jpg

DANSES A TRAVERS L'EUROPE

 

Quelques mots sur le duo JATEKOK

Formé des pianistes Adélaïde Panaget et Naïri Badal, le duo Jatekok s’impose comme l’un des plus prometteurs de sa génération. Après avoir remporté le concours international Roma 2011 dans les deux catégories quatre mains et deux pianos ainsi que le prix de la musique contemporaine au forum musical de Normandie en 2012 , elles sont invitées en résidence à la prestigieuse Chapelle musicale Reine Elisabeth de Belgique. Elles viennent d’intégrer le programme « Générations Spedidam ».

Adélaïde Panaget et Naïri Badal se rencontrent à l’âge de dix ans au cours de leurs études musicales. Leur amitié et leur sensibilité artistique communes les amènent à créer en 2007 leur duo de quatre mains et de deux pianos.

Après avoir obtenu au Conservatoire de Paris leur Master de piano dans les classes de B. Engerer et N. Angelich, elles se perfectionnent en musique de chambre avec C. Desert et A. Flammer. Au fil des années, elles ont reçu les conseils d’artistes tels que D. Bashkirov, F. Braley, C. Eschenbach, G. Joy-Dutilleux, C. Huvé, A. Kouyoumdjian, Y. Markovitch, J.C. Pennetier, C. Ivaldi et le trio Wanderer.

Elles sont lauréates de nombreux concours et bourses : concours international Valberg en 2007 , concours Grieg à Oslo en 2009 où elles reçoivent une mention spéciale pour leur interprétation de Borodine, fondations SYLFF, Meyer, Gulbenkian, Mécénat Société Générale et ADAMI.  

"Elles forment un duo talentueux et particulièrement soudé."

Claire Désert

"Un duo plein de vitalité, inventif et constitué avec professionnalisme par deux talentueuses artistes."

Christian Ivaldi

"C'est un ensemble plein d'avenir en plus de leurs grandes qualités techniques et musicales."

Ami Flammer

Soirée exceptionnelle René URTREGER et son trio (mercredi 3 juillet, 20h)

Image4FP.jpg

Quelques mots sur René Urtreger et son trio

René Urtreger fait des études de piano classique avant de s’immerger dans le jazz, avec Don Byas et Buck Clayton.
Il joue ensuite en concert en compagnie de Jay Jay Johnson, Stan Getz, Zoot Sims, Stéphane Grappelli, Bobby Jaspar, René Thomas, Lionel Hampton, Chet Baker, Lester Young (sur Le dernier message de Lester Young, son ultime disque).
Il joue avec Miles Davis la musique du film Ascenseur pour l’échafaud et en 1956 et 1957 ; il se produit en concert avec Davis dans toute l’Europe.
En 1960 il obtient le prix Django Reinhardt pour le disque HUM. Il fait ensuite partie de l'orchestre de Claude François.Il compose également des musiques de film pour Claude Berri ou René Féret (L'Homme qui n'était pas là). Au cours des années 1980, il se produit régulièrement dans des concerts et festivals avec Dizzy Gillespie, Stan Getz, Lee Konitz, et dans diverses formations personnelles.
Grand prix de la SACEM, René Urtreger a été lauréat des Victoires de la Musique.Après le troisième volet de l’aventure du trio HUM (Humair, Urtreger, Michelot), il se produit en solo ou avec son propre trio : Yves Torchinsky à la basse et Eric Dervieu à la batterie. Officier des arts et des lettres, il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 31 décembre 2009.
A
Yves Torchinsky
Premières expériences à la basse électrique et études auprès de Philippe Drogoz, Patrice Caratini et Christian Gentet, Yves Torchinsky opte finalement pour la contrebasse et se tourne vers le jazz.
Il est membre de l'Orchestre de Contrebasses depuis sa création et, depuis 1989, du trio de René Urtreger avec Éric Dervieu. Il multiplie les collaborations avec des formations variées – Denis Badault Trio, Xavier Cobo Quartet, Renaud Garcia-Fons, Simon Spang Hanssen, Claus Stötter. Il est aussi membre de l'Orchestre national de jazz (ONJ) de Franck Tortiller.
Il est professeur au conservatoire de Lille.
A 
Eric Dervieu
Il débute la batterie jazz en 1973, aux côtés d'Hervé Legrand (fils de Michel Legrand) et de Dominique Lemerle.
En 1981, il intègre le trio de René Urtreger; en 1982, celui d'Hervé Sellin. De 1983 à 1992, avec ou sans les deux trios précédents, il accompagne Sonny Stitt, Steve Grossman, Johnny Griffin, Enrico Pieranunzi, Al Grey, Peter King, Joe Newman, Tony Scott, Ted Curson, Jimmy Forrest, Eric Alexander, Pepper Adams, Jean-Louis Chautemps, Eric Le Lann, etc.
Avec le trio de René Urtreger puis celui de Gilles Clément, il accompagne Jean-Pierre Cassel de 1992 à la mort de ce dernier en 2007 dans les spectacles suivants: Cassel chante et danse Fred Astaire, Offrez-vous le Ritz, Et maintenant, Je ne peux pas vivre sans amour et Gainsbourg suite.
Depuis 2006, il accompagne avec Gilles Clément et Dominique Lemerle la chanteuse Bévinda dans Bévinda chante Serge Gainsbourg Telle Qu'Elle (répertoire de Serge Gainsbourg de 1958 à 1968). En 2012: Joue avec la chanteuse Florence Grimal et le Trompettiste Nicolas Folmer dans le cadre d un projet intitule" sur les pas de Bill Evans". Travaille aussi sur des spectacles avec le Chanteur Pascal Assy en compagnie de Gilles Clement. Integre un nouveau Trio compose de Jean Luc Pino(violon) Philippe Petit(orgue).

 

Festival Guillaume Masson (samedi 13 juillet, 20h30)

Image5FP.jpg
Image6FP.jpg

Quelques mots sur Guillaume Masson

Né en 1987, Guillaume MASSON commence le piano au Conservatoire de Musique d’Orléans.
Il y obtient son premier prix en 2003 et un premier prix régional à Tours en 2004.Il est admis en 2005 au CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris) dans la classe de Georges Pludermacher puis dans celle de Michel Béroff.
Il a eu l'occasion d’y travailler aussi avec Claire Désert, François-Frédéric Guy puis Denis Pascal. 
Il a étudié, dans le cadre d’Erasmus, de janvier à juin 2010 à la Royal Academy of Music de Londres avec Christopher Elton.Obtention du diplôme de Master (interprète de la Musique : piano) du CNSMDP en juin 2010.
Après une première année en 2011 à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec Henri Barda, il vient d'obtenir son diplôme supérieur de concertiste.
Dans le cadre de stages ou master-classes, il a reçu des conseils de  Françoise Thinat, Jacques Rouvier, Cyril Huvé, Dominique Merletet Jean-Claude Pennetier.
En 2000, il remporte son 1er concours à Sucy en Brie catégorie jeunes talents.
En 2002, il joue son 1er concert avec orchestre, le 3ème concerto de Beethoven avec l'orchestre de Münster (Allemagne).Son répertoire varie essentiellement du classique à la musique de notre temps, il obtient en Mars 2010 le 1er prix du Concours de Musique Contemporaine " the Else Cross 20th Century Piano Prize" à Londres.
Sa passion pour Chopin l'amène à participer au 16ème Concours International Frédéric Chopin à Varsovie en Octobre 2010 où il accède au 2ème tour de la phase finale (ce qui lui vaut de figurer dans le reportage d’Envoyé Spécial du 13/01/2011).
En Novembre 2010 et en juillet 2011 il donne des concerts en Corée du Sud et au Japon, notamment au Suntory Hall  à Tokyo. Il a  participé à différents festivals de musique en France tels les Lisztomanias, Loudun (« 7ème Festival Jeunes Talents 2011 » parrainé par Cyprien Katsaris), Dinard (« Concert des jeunes virtuoses 2011 » parrainé par Kun Woo Paik).
En août 2011, il produit un premier album où il interprète Chopin, Mozart, Debussy, Ravel.
En janvier 2012, il joue au théâtre d’Orléans dans le cadre des « Matinées du Piano » en mars il est lauréat du Concours International Piano Campus de Cergy Pontoise (prix du Festival de musique d’Annecy) et en juin lauréat du 8èmeConcours International de Piano Adilia Alieva à Gaillard (troisième prix).
Il a également participé au Concours International William Kapell 2012 à Washington.

 

Festival Denis Pascal (vendredi 27 juillet, 20h30)

Image7FP.jpg

Quelques mots sur Denis Pascal

Denis Pascal début l'étude du piano à l'âge de onze ans à Albi, « grâce à la télévision ».
Sept ans plus tard, il intègre le CNSMD de Paris, y effectuant également un troisième cycle de perfectionnement. Lors de ses études en France, il aura été l'élève de maîtres célèbres comme Pierre Sancan, Jacques Rouvier et Léon Fleisher.
Après avoir réussi plusieurs concours internationaux, (Zürich, Concert Artist Guild de New-York, Lisbonne) Denis Pascal termine ses études à l'Université d'Indiana, à Bloomington, sous l'égide du grand pianiste et pédagogue György Sebök, également professeur d'Hortense Cartier-Bresson, Marie-Paule Milone, Marietta Petkova. On peut imaginer que sa vision harmonieuse de la musique associée à la pédagogie, mais aussi à un art de vivre en général, a eu une influence décisive sur le jeune Denis Pascal, puisque de nombreuses années plus tard celui-ci consacre encore des masterclasses à la mémoire et à la redécouverte par les jeunes générations de cette figure emblématique, non seulement au Festival de la Chaise-Dieu mais également chaque année dans les Pyrénées lors du festival Piano-Pic.
Décisive également la rencontre avec le violoncelliste János Starker, partenaire de duo de György Sebok, qui se prend de sympathie pour le jeune pianiste français, et décide de l'emmener en tournée avec lui, lui permettant de profiter de son expérience et de son savoir-faire artistique hérité de la grande tradition de Bohême puisqu'il fut lui-même l'élève de Béla Bartok, Ernst von Dohnányi ou encore Leo Weiner.
Dès lors, la carrière de Denis Pascal est lancée. Il se produit à travers le monde entier, sillonnant les salles de concert d'Orient en Occident.
Lorsqu'il conçoit ses programmes, Denis Pascal prend soin d'organiser la présentation des œuvres de façon à faire découvrir de nouvelles œuvres et de nouveaux compositeurs aux auditeurs, que ce soit en concert ou sur le disque. Ainsi, le disque consacré à l'œuvre pour piano de Jean Wiener, obtient-il le Diapason d'Or, en 2008, offrant une visibilité nouvelle à un compositeur peu connu du grand public. De même, l'enregistrement effectué aux côtés de Marie-Paule Milone, violoncelliste et chanteuse, des œuvres pour voix et piano de Joseph Marx, peut-il servir à faire découvrir aux amateurs de l'art de Denis Pascal celui de ce compositeur. C'est pourquoi Denis Pascal est particulièrement intransigeant auprès de ses élèves pour les pousser à chercher un répertoire inhabituel et plus approprié à leur personnalité que les chevaux de bataille habituels des jeunes pourfendeurs de clavier.

 

Concert de Clôture (samedi 17 août, 20h30)

Image8FP.jpg

DIRECTEURS ARTISTIQUES

"La musique est la science du nombre rapportée aux sons".

(Jean de Garlande, 1275)

 

Pierre BRAQUET

Passionnés de culture et de patrimoine, les Dr. Pierre et Monique Braquet ont consacré les dix dernières années de leur vie et à la restauration intégrale du château de Saint Hilaire des Noyers (2004-2009), anciennement propriété des familles d’Aboville et de Kersauzon D'une famille de musiciens, grand-père chef d'orchestre et mère premier prix de violon qui joua avec Zino Francescatti, le Dr Pierre Braquet a reçu dès son plus jeune âge une formation musicale (piano). Il a poursuivi cette formation avec le professeur Lucien Escoffier du conservatoire de Toulon jusqu'au début de ses études supérieures. Même s'il a du délaisser son clavier à partir de cette époque, il n'en reste pas moins passionné par la musique et plus particulièrement par le piano.

A côté de la musique, le Dr. Pierre Braquet a reçu une triple formation à la fois médicale, scientifique et informatique: diplômé de l’Ecole Santé Navale Bordeaux, Docteur en Pharmacie, Docteur es Sciences (chimie organique) et ingénieur en recherche opérationnelle. Il a réalisé un stage post doctoral au Collège de France.

Dans le cadre de l'industrie pharmaceutique, il a découvert et a breveté les premiers antagonistes du facteur d’activation des plaquettes (PAF): les ginkgolides (B, A), extraits du Ginkgo biloba. En collaboration étroite avec le professeur E.J. Corey (Prix Nobel de chimie, département de chimie à Harvard, Cambridge, MA), la synthèse de ces molécules très complexe fut réalisée. Dans le domaine des molécules régulant la tension artérielle, le Dr Pierre Braquet et son équipe ont travaillé avec le professeur Sir John Vane, prix Nobel de médecine (Londres, UK). En oncologie, le Dr. Pierre Braquet a dirigé plusieurs axes de recherches qui ont conduit à la mise sur le marché du Decapeptyl® (Triptoreline, à libération prolongée) pour le traitement du cancer de la prostate.

En 1990, travaillant sur la signalisation cellulaire et l’oncogénèse, le Dr. Pierre Braquet et son équipe ont breveté plusieurs molécules anti-sens dirigées contre la Farnésyl protéine transférase (FPTase), une enzyme impliquée dans la prolifération cellulaire. Son intérêt actuel se porte sur les cellules souches.

En septembre 2001, le Dr. Pierre Braquet a été promu par l’Académie US des Sciences de l'information comme un des auteurs les plus cités par ses pairs en pharmacologie pendant les deux dernières décennies. En 1993, le Dr. Pierre Braquet a été promu chevalier de l’Ordre National du Mérite par le Ministère de la Recherche et en 2011 chevalier de la Légion d’Honneur, par les mêmes autorités. Le Dr. Pierre Braquet a été élu membre correspondant de l'Académie royale des Sciences (Espagne).

La découverte des antagonistes de PAF par le Dr. Pierre Braquet a été récompensée par le Prix Galien pour la recherche pharmaceutique en 1988, le prix d'EBRA de la Royal Society (Londres) la même année, l'Ordre du Mérite Scientifique du Brésil en 1989, la médaille de la ville de Paris, et plusieurs autres récompenses en Europe, Etats-Unis et par l'Académie des Sciences en Russie.

Brigitte BOUTHINON DUMAS

Brigitte Bouthinon-Dumas commence le piano à l'âge de 3 ans et entreprend une carrière précoce de récitals. Elle donne son premier concerto pour piano à 9 ans. Enfant, elle retient l'attention de Yvonne Lefébure avant d'être admise dans sa classe au conservatoire national supérieur de Paris à l'âge de 14 ans. Elle suit aussi dans cet établissement les cours de Yvonne Loriod ainsi que de Germaine Mounier. Diplômée du conservatoire national supérieur à 18 ans, Brigitte Bouthinon-Dumas poursuit une double carrière de récitals et musique de chambre, d'enseignante dans un conservatoire national de région puis, depuis neuf années, au conservatoire supérieur de Paris - CNR.

Brigitte Bouthinon-Dumas est l'auteur d'un ouvrage "Mémoire d'empreintes - Pédagogie du piano" publié en 1994 qui renouvelle singulièrement la pédagogie du piano. Ce livre est désormais une référence pour de nombreux pianistes professionnels ainsi que pour les enseignants et étudiants. Réédité en France à quatre reprises déjà, "Mémoire d'empreintes" va être publié en russe et en chinois. On compte parmi les multiples activités de Brigitte Bouthinon-Dumas, les stages en France de Flaine, de l'académie internationale Gyorgy Sebök de Barèges, des master-classes à l'étranger, notamment en Pologne ainsi qu'au conservatoire supérieur de musique de Shanghaï.

Brigitte Bouthinon-Dumas est souvent sollicitée comme tuteur par les centres de formation des enseignants de musique. Membre des jurys de recrutements et de qualification, Brigitte Bouthinon-Dumas est régulièrement invitée au conservatoire national supérieur de La Villette et assure une présence active dans le recrutement des nouvelles générations d'enseignants pianistes.
En tant que pédagogue, Brigitte Bouthinon-Dumas est l'auteur de méthodes pour pianistes débutants aussi bien que pour pianistes confirmés, désormais très employées dans l'enseignement : "Piano adultes, apprendre ou recommencer", "Piano junior", publiées par les éditions musicales Billaudot.

Depuis quelques années directrice de la collection piano de cette maison d'édition, Brigitte Bouthinon-Dumas a publié un travail original consacré aux 32 variations et qui constitue une édition de travail dans la tradition des éditions de travail d'Alfred Cortot.
A

 

----------------------------------------------------

COMMENT RESERVER?

RENSEIGNEMENTS

  1. Château de Saint Hilaire des noyers (dernière onglet "Festival de piano"), www.saint-hilaire-des-noyers.org
  2. Festival de piano de Saint Hilaire des Noyers 2013, www.festival-de-piano-saint-hilaire.org

CONTACTS

Le Festival est organisé par l'Association (loi de 1901) :
Festival International de Piano de Saint Hilaire des Noyers
Château de Saint Hilaire des Noyers,
F61340 COLONARD CORUBERT
Tel : +33 (0)2 33 25 08 36
Pierre BRAQUET
Tel : +33 (0)6 80 24 44 34 
   
Brigitte BOUTHINON DUMAS
Tel : +33 (0)6 81 09 74 52

TARIFS/RATE

Ø  Tarif individuel pour chacun des concerts (5) et la soirée exceptionnelle / Individual rate for each concert (5) and the exceptional evening: 20 €
Ø  Tarif groupé pour les 5 concerts + soirée exceptionnelle / group rate for 5 concerts + the exceptional evening: 100 €

 

FICHE D'INSCRIPTION
(à copier sur un courriel à adresser à p.braquet@festival-de-piano-saint-hilaire.org ou par courrier à l'adresse suivante: FESTIVAL INTERNATIONAL DE PIANO DE SAINT HILAIRE DES NOYERS, Château de Saint Hilaire des Noyers, 61340 COLONARD CORUBERT)
 
A
Nom :                         _________________________________________________            
A
Prénom :                   _________________________________________________        
  
Adresse 
  
Lieudit :                        _________________________________________________  
A         
Rue :                            _________________________________________________            Numéro :                      _____           
A
Code postal :                _____                      Ville :                           _________________________________________________ 
 A
Téléphone :                _____                      Portable :     _____                                      
A
Adresse courriel :                     ______________________@____________________ 
A
A
A
RESERVATION 
 A
Concert             11 mai                    3 juillet                    5 juillet                  13 juillet               27 juillet                   17 août                                 
Cinq concerts + Soirée exceptionnelle 
A                                                                                           
Nombre de place(s)                  _____  
A     
Montant de l’inscription
A l’unité : 
Nombre de concerts x Nombre de place x 20 € = _____ € 
Ensemble des manifestations :  
 Nombre de place x 100 € = _____ € 
 
A
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------A
Chèque à l'ordre de: Association FESTIVAL INTERNATIONAL DE PIANO DE SAINT HILAIRE DES NOYERS (FISH)
A envoyer à : FESTIVAL INTERNATIONAL DE PIANO DE SAINT HILAIRE DES NOYERS, Château de Saint Hilaire des Noyers, 61340 COLONARD CORUBERT
AChèque
A

ACCES
 
Par le train:
 
Paris - Le Mans - Gare de Nogent le Rotrou
 
En voiture:
 
- de Paris:
Soit par A10 - A11, sortie Nogent le Rotrou
Soit par N12
 
- du Mans:
Par A10 - A11, sortie La Ferté Bernard
 
GPS: NOCE ou COLONARD CORUBERT
Sur Départementale 9, à mi-chemin entre  ces deux villages
 
Map.jpg

A

A

A

CONDITONS GENERALES DE VENTE ET D'ACCESSIBILITE AUX CONCERTS

♦ Les billets ne sont ni repris, ni échangés, ni remboursés, quel que soit le motif invoqué.

♦ Le programme est fourni à titre indicatif, des changements peuvent être réalisés en cours de saison dans le choix des artistes et des œuvres interprétées. Si tel était le cas, les billets ne sont ni repris, ni échangés, ni remboursés.

♦ Les personnes inscrites sont priées d'arriver au moins un quart d'heure avant le début de chaque concert.

♦ Les retardataires ne peuvent être placés que lors d'une interruption du concert en fonction de l'accessibilité

♦ En cas d'annulation totale du concert, les billets seront remboursés à condition que ceux-ci aient être retournés dans un délai maximum de un mois. Passé ce délai, aucune réclamation ne sera prise en compte.