Les deux paroisses de Saint Hilaire des Noyers (Eure et Loir et Orne) 

A
Il existait une autre paroisse dénommée Saint Hilaire des Noyers située à une trentaine de kilomètres du Saint Hilaire des Noyers, objet de ce site. Cette paroisse a été rattachée à Saint Denis d'Authou par ordonnance royale du 14 juillet 1826. Elle était connue au XIIIe siècle sous le nom de Sanctus Hylarius de Bona Villa
[vers 1272 (Pouillé de Bourges, p. 113) ; Sanctus Hilarius de Velainvilla, 1351 (Pouillé de Sens, p. 145) ; Sanctus Hilarius de Nucibus, patronus Decanus Sancti Dionisii de Nogento Rotrodi, fin XVe s. (Pouillé de Sens, p. 200) ; Cure de Saint Hilaire des Noyers, à la collation du prieur de Saint Denis de Nogent le Rotrou, 1680 (A.D. 28-H 2629) ; Cure Saint Hilaire des Noyers, présentateur : le doyen de Saint Denis de Nogent le Rotrou, 1738 (Pouillé de Chartres, p. 49). Église paroissiale de Saint-Hilaire-des-Noyers. A.D. 28-G 8232-8233].
 
 
La raison de l'existence de ces deux paroisses, proches l'une de l'autre, avec un nom identique (il n'existe pas d'autre Saint Hilaire des Noyers en France), mériterait d'être recherchée.

Une hypothèse peut être formulée : le changement de nom de la paroisse située près de Coudreceau semble se situer au XIV-XVème siècle, si l’on considère l’évolution de son nom cité ci-dessus. C’est l’époque où les seigneurs de Brunelles, et en particulier Lancelot de Rosny (mort en 1593) étaient seigneurs de Saint Hilaire des Noyers mais aussi de Saint Hilaire, près de Coudreceau. N’y-a-t-il pas eu un amalgamme à la longue entre ces deux paroisses pour finalement appeler Sanctus Hilarius de Nucibus, Saint Hilaire des Noyers ?

 
 

La chapelle de Saint Hilaire des Noyers (Saint Denis d'Authou) est classée IMH: de la chapelle initiale datant du XIIème siècle, il ne reste que le vestige du choeur. L'ancienne chapelle aurait été partiellement démolie en 1792, année de la fin de son utilisation comme église paroissiale. Il est intéressant de faire un parallèle avec l'histoire de Saint Hilaire des Noyers, objet du présent site, qui comme son homonyme d'Eure et Loir, a vu son destin fixé avec le départ de son curé (voir histoire de la commune de Saint Hilaire des Noyers, objet du présent site). Comme l'indiquent plusieurs sites, l'intérêt de la chapelle tient à sa charpente en chêne, à chevron portant fermes, précisément datée (1198-1199), un des rares exemplaires connu en France. La chapelle Saint Hilaire des Noyers fut le site de nombreuses cérémonies religieuses des seigneurs de Brunelles (de Barat) - voir aussi section Famille de Rosny.

Enter content here

SthilairedesNoyersEureetLoir.jpg

Carte de Cassini montrant la paroisse de Saint Hilaire des Noyers (Eure et Loir, près de Coudresseau)

Enter supporting content here